passion reptile

le tegu d'Argentine (Tupinambis merianae)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

le tegu d'Argentine (Tupinambis merianae)

Message  taiko le Jeu 28 Oct 2010, 20:22

Le tégu noir et blanc d'argentine


DESCRIPTION

Le tégu noir et blanc d'argentine est le plus grand de sa famille. Ce téiidé peut atteindre une longueure maximale de 140 cm (56 pouces) pour les mâles. Mais un spécimen de 120 cm (48 pouces) est dans la norme. Pour les femelles, elles sont davantage petites que ces derniers, ne dépassant que très rarement les 80 cm (32 pouces).

Ils sont très massifs, puissants et lourds; les mâles pouvant peser près de 15 livres. Lorsqu'ils sont jeunes, les tégus ont une robe très colorés qui s'estompera avec les années. En effet, la tête ainsi que le corps des juvéniles est d'un vert flamboyant tacheté de noir. Après quelques semaines, le vert terniera afin de faire place à la coloration blanche des adultes qui ne s'intensifiera pas avant leur maturité sexuelle. Les adultes arboreront aussi 2 lignes dorso-latérales de couleurs blanches ou jaunâtres.

Le cou est très épais et la tête, longue et étroite, bien encrée. Possédant une langue bifide pareil aux ophidiens, ce lézard est doté d’un organe se jackobson bien developpé et utilise sa langue comme organe olfactif. Les dents sont tranchantes et volumineuses, tout comme ses griffes. Les pattes sont puissantes et courtes. Sa peau, très épaisse et perlée, fait preuve d’une robustesse incroyable. Il est aussi à noté que la queue fait plus ou moin la moitié de la longueur totale du lézard.


MUTATIONS ET FORME

Il y a deux phases différentes chez ce tégu :

La phase commune (le noir et blanc d’Argentine) : La coloration de ces adultes peut aller de jaune pâle à beige, passant par le blanc crème avec plus ou moin de blancs sur leur corps. Les nouveau-nés mesurent entre 20 et 25 cm (8 à 10 pouces) et pour les adultes; plus ou moins135 cm (4' 5") pour un poids de de 15 livres. Les mâles deviennent beaucoup plus gros que les femelles.

La phase tête blanche ou Chacoan : Cette phase est la couleur naturelle de cette espèce habitant plus au nord. Les mâles ainsi que les femelles possèdent une tête dont le blanc prédomine. Normalement ils ont davantages de stries blancs sur leur corps, comparativement à la phase commune. Les nouveau-nés mesurent en moyenne 20-23 cm (8-9 pouces) et les adultes plus ou moins 135 cm (4 ' 5"). Encore une fois, les mâles étant toujours plus gros que les femelles.


LONGÉVITÉ


En règle générale, ce téidé a une espérance de vie de 10 à 20 ans.


DISTRIBUTION GÉOGRAPHIQUE ET HABITAT

Ce tégu vit au Sud du Brésil, l’Uruguay et en Argentine, plus précisement dans la partie Est qui englobe la région de Misiones, de Chacos, et jusqu’à Buenos Aires et La Pampa.

Il se tient près des zones rocheuses et des cours d’eau. C’est aussi un excellent nageur. Il aime aussi vivre sur de grands espaces couverts de bouquets d’herbes de La Pampa. Dans la partie sud de leur distribution, les hivers sont généralement très froids et d’une longue durée. Souvent, les températures sont glaciales et rudes. Ils échappent aux mauvaises conditions environnementales en creusant dans la terre. Ils entrent et sortent tout dépendant s’ils ont besoin d’ajuster leur température ainsi que leur humidité. Ces terriers sont plus frais lors des jours les plus chauds et garde une certaine chaleur en hivers.


ALIMENTATION


En milieu naturel, le régime alimentaire de ce lézard est constitué principalement d’insectes, d’escargots, d’œufs d’oiseaux, fruits et végétaux. Parfois de lézards, d’oiseaux, petits mammifères, mollusques, poissons et amphibiens. Quelques scientifiques ont examinés ce que contenait l’estomac de 70 tégus noirs et blancs d’Argentine (achetés par des chasseurs illégaux) dans la partie Nord de celle-ci. Ils ont constatés que 66,8% du contenu de leur estomac se composait de matières végétales, 12.9% d’invertébrés, et 20.3% étant des vertébrés.

Cet éventaire met en opposition les herpétoculturistes qui veulent nourrir ou qui nourrit leur tégus uniquement de rongeurs et d’œufs à presque 100% de leur régime entier. Il est à noter qu’il est néfaste dans l’alimentation des tégus, de donner des œufs d’oiseaux stériles, tel les œufs de poule aisément disponiles sur le marché, car cela peut avoir comme conséquence un manque en biotine.

Bien qu’à la première année de leur vie, ils auront un fort penchant pour les aliments de base animal, tel les œufs *cuits non stériles, **nourriture pour chat ou chien, insectes tel les grillons et vers de farines, petits poissons entiers, fromages, escargots, ***petits rongeurs etc… Ce ne sera qu’après cette année qu’il acceptera de joindre à son alimentation de la nourriture végétale tels les figues, purée de pomme de terre, fruits mous comme les kiwis, mangues, fraises, raisins, pêches, prunes etc.

Nourrir un tégu avec des œufs crus n’est pas conseillé, car l’oeuf développera très rapidement des bactéries et causera une infection bactérienne (sans parler de la salmonelle) chez le reptile s’il n’est pas mangé immédiatement.

Tous les aliments pour chats et chiens sont adaptés et formulés à l’espèce même. De ce fait, l’exigence en vitamine D3 est beaucoup plus haute pour les mammifères que pour les reptiles et ne devrait en aucun cas prendre une grande partie de n’importe quel régime pour les reptiles. Si elle est employée, acheter la meilleure marque que vous pouvez vous permettre et ne jamais leur en donner beaucoup.

Note: Un surdosage de Vitamine D3 sous sa forme chimique peut entraîner une élévation du calcium dans le sang qui causera une défectuosité de quelques organes. Si le tégu a un régime constitué seulement ou presque d’aliment pour chien ou chat, il y aura un surplus de Vitamine D3 et d’autre minéraux qui s’accumuleront dans leur organisme et qui mènera à de sérieux troubles du foie, des reins ou des déformations squelettiques.

Il est important de donner de petits rongeurs au tégu car le risque d’étouffement sera trop élevé s’il est nourrit avec de grosses proies. Afin de savoir quelle grosseur de rongeurs à donner au lézard, il suffit que cette dernière soit au maximum la moitié de la tête du tégu.

Les tégus préfèrent manger plusieurs petits repas plutôt que de copieux repas offert moins souvent. Afin de savoir quelle sera la fréquence de ceux-ci, alimenter le lézard à tous les 2 ou 3 jours et ajuster au besoin selon son comportement, son poids corporel ainsi que son âge.

Il ne faut jamais oublier de saupoudrer la nourriture de suppléments vitaminiques et calciques à chaque repas.

N-B : Il est nettement préférable de nourrir un tégu avec des proies prétuées. N’ayant pas besoin de réagir aussi rapidement et avec instinct lors de la prise de nourriture, il sera donc d’un tempérament moin nerveux. Ceux qui sont nourrit avec des proies vivantes seront d’un naturel beaucoup plus sauvage et il n’est pas rare, dans son élan d’excitation lorsqu’il sera nourrit, qu’il morde les doigts de son soigneur.

Il est aussi non recommandé de les nourrir à la main. Il risquerait de vous mordre accidentellement et d’associer vos mains à la nourriture. Les tégus sont des lézards qui grandissent très rapidement et de ce fait, ils seront capable d’infliger de puissantes morsures. Pour ne pas qu’il arrive d’incident, on devra habituer le lézard à manger dans un bol destiné à ce besoin ou à le nourrir à l’aide de pince. Il associera très vite le bol à la distribution de nourriture et le reconnaîtra. Le lézard pourra donc être manipulé librement et/ou mettre vos mains dans son terrarium sans qu’il croit qu’il s’agit de le nourrir. L’utilisation du bol évitera aussi que l’animal n’ingère le substrat de son habitat. C’est particulièrement important lorsqu’on distribue certaine nourriture collante.

Note: Il est important de savoir que lorsque le tégu a de la difficulté à muer, malgré le bon taux d’humidité et de cachettes humides accessibles, il se pourrait qu’il ait un manque de vitamine C dans son alimentation (que l’on retrouve en grande quantité dans les fruits) ce qui serait à l’origine de ce trouble de mue. Il est donc important d’essayer de leur offrir des fruits et végétaux même s’il n’est âgé de plus d’un an pour qu’il puisse développer le goût d’en manger plus tard. La meilleur façon de s’assurer que les bébés tégus mangeront une bonne dose de vitamine C nécessaire à leur organisme, s’il n’accepte pas de manger des fruits, est de nourrir les grillons où les vers de farines avec de la vitamine C. Pour ce faire, on placera un peu de ces insectes dans un contenant avec de la nourriture sèche et avec une tranche d’orange ou d’autre fruit ayant une forte concentration en vitamine C. Laisser les insectes manger le fruit avant de les distribuer au tégu.


SOINS EN CAPTIVITÉ

Lorsque les tégus sont jeunes, bien qu’ils grandissent à une allure très rapide, ils pourront vivre sur une courte durée dans une 33 gallons. Le couvercle devra être bien barré car les tégus sont des artistes en ce qui attrait à l’évasion et s’il y a le moindre petit espace, soyez sûr qu’il saura la trouver. Pour les adultes, le terrarium mesurera approximativement 6 pieds par 3 pieds par 1.5 pieds. Une grosse branche bien solide ainsi qu’un bac d’eau lui sera offert.

Ces tégus peuvent vivrent en groupe mais seulement avec un mâle. Il faut par contre les surveiller car quelques batailles surgissent lors de la distribution de la nourriture. Du même fait, les femelles voudront se battre avec tous les autres tégus dès qu’elle aura pondu ses œufs.

Le substrat peut être aussi bien du papier absorbant que des copeaux de bois tel la *pruche, du cypress mulch, etc…

* Le substrat de paillit de pruche (et autre copeaux/morceaux de bois) est l’un des substrats les plus beaux, peu coûteux, absorbants même les odeurs et surtout non toxique pour l’animal. De plus, les paillis de bois garde une plus haute humidité, ce qui empêchera le lézard de passer trop de temps dans son bac d’eau ou dans sa cachette humide.
Attention, il faut à tout prix éviter le paillis de cèdre, car l'émanation de vapeurs toxiques peut provoquer la mort du reptile. La tapis gazon, feutre et tout autre sorte de tapis sont aussi à proscrir car les tégus creusent beaucoup le sol et risque de s’arracher un doigt, des griffes ou bien de les coincées dans ce substrat.

Ce lézard aura besoin d’une source de lumière à spectre solaire complet de rayons UV. Il disposera d’un coin frais et d’un coin chaud. Pour augmenter la température dans le coin chaud, une ampoule incandescente sera placée à une extrémité pour que le lézard puisse se dorer. La température devra être entre 35 et 40°C. Il est important qu’il puisse se retirer dans le coin plus frais, qui sera entre 25 et 30°C. La nuit, la température devra chutter et oscillera entre 25 et 27°C.

Il est primordial d’offrir au tégu une cachette humide dans le coin frais afin de satisfaire son besoin d’humidité et aussi pour se sentir en sécurité. Cette cache aura pour matériaux humides du papier absorbant ou de la mousse de spaigne. Attention, il ne faut pas qu’elle soit détrempée, mais bien humidifiée. Vaporiser plus ou moins souvent le substrat selon l’épaisseur de celui-ci.

Le taux d’humidex doit être moyen, c’est à dire environ 50%. Lorsque le lézard aura besoin d’humidité, il ira par lui même dans la boîte humide conçue à cet effet ou bien dans son bol d’eau.


REPRODUCTION

La maturité sexuelle des tégus noirs et blancs arrivent vers l’âge de 1 ½ ans s’ils n’hibernent pas, sinon plus ou moins 4 ans.

L’hibernation est nécessaire pour la reproduction. Beaucoup de spécimens meurrent en captivité lors de cette étape crusiale et délicate. Les gens mettent les tégus en hibernation dès qu’ils percoivent les premiers signes. Mais, dans la plupart des cas, les tégus ne sont pas prêt. De ce fait, ils restent encore de la nourriture dans leur estomac qui pourriront et les feront mourir quelques mois plutard. Pour cette raison, la reproduction est assez difficile en captivité.

Dans la nature, l’hibernation peut durer de 4 à 6 mois. En automne, les tégus arrêteront de s’alimenter et commenceront à creuser leur nid pour l’hiver. Ensuite, ils fermeront l’entrée de celle-ci avec la terre prise à l’intérieur du nid.

Au printemps suivant, c’est la période d’accouplement. La femelle construira un incroyable nid en creusant dans le sol. Par la suite, elle rassemblera de la matière végétale morte près du nid et les apportera à l’intérieur de celui-ci à l’aide de ces pattes. Deux chambres seront construites : la chambre inférieure contiendra les œufs complètement entourés de matière végétale en décomposition et la femelle occupera la chambre supérieure afin de surveiller sa couvée. La méthode de nidification de ce lézard est quasiment unique, ayant une forte similitude à celle des crocodiles.

Une moyenne de 35 œufs allant jusqu’à une cinquantaine y seront pondues, pesant en totalité jusqu’à 1 kilo. Les bébés naîteront après 60 à 70 jours d’incubation à 28°C.

À la naissance, les bébés mesureront un peu plus de 20 cm et sont d’un vert éclatant. Dans les deux premiers mois de leur vie, les jeunes tégus d’Argentine démontrent un comportement intéressant. Lorsqu’ils sont manipulés, leurs queues se mettent à vibrer d’une façon semblable à certains colubridés.

Ils grandissent rapidement; ils peuvent passer de 20cm à 40cm en un mois pour un poids de 142 grammes. Une vingtaines de jours après leurs naissance, ils commenceront à muer et leur couleur vert commencera rapidement à devenir fade. Après un mois, le vert aura quasiment disparu.

Pour sexer les petits d’un moyen sûr, il y n’a que le sondage car il n’y a aucune différence physique entre les sexes. Bien entendu, cette méthode sera exécutée seulement et uniquement par des gens d’expériences.


CARACTÈRE, MANIPULATION ET OBSERVATION

Ce lézard fait preuve d’une grande intelligence. Il reconnaît la personne qui le nourrit et l’acceptera, contrairement à l’égard des étrangers où il sera très agressifs et hostiles.

Le Merianae est un tégu géant qui est générallement très docile à l’âge adulte, bien que les jeunes spécimens tendent à être un peu plus nerveux.

Pour quelqu’un qui recherche un tégu docile, il est préférable de débuter avec un jeune spécimen car ils sont plus faciles à calmer. Le tégu d’Argentine ainsi que le tégu rouge sont les deux tégus les plus faciles à tranquiliser.

Il est à noter que les femelles sont temporairement agressives durant la saison d’accouplement. Il est tout aussi important de savoir que les manipulations de celle-ci seront limitées au printemps.

Il y a deux sous-espèce de tégu noir et blanc. Le Tupinambis merianae et le Tupinambis teguixin communément appelé le tégu Colombien. Ce dernier est d’une nature beaucoup plus aggressive contrairement au tégu d’Argentine. Même s’il est manipulé depuis son tout jeune âge, il ne changera pas et sera tout aussi nerveux, imprévisible et n’hésitera pas à utiliser ses griffes et sa queue.

La distinction entres le Tupinambis merianae et le Tupinambis teguixin se situe au niveau des écailles et de leur taille adulte. En effet, le merianae est plus gros une fois adulte et possède aussi des écailles perlées d’une aspect granuleuses, comme chez les Monstres de Gila, situées derrière le cou. Contrairement au Colombien qui lui, possède une peau très lisse comme les Scinques et mesure plus ou moin de 3 pieds à 3½ pieds. Le tégus d’Argentine a aussi deux rangées linéaires de points jaunes de part et d’autre de son dos parcourrant le cou jusqu’au début de la queue. Ces points jaunes sont très visibles. Le tégu Colombien possède une seule et unique écaille séparant la narine de l’œil, tandis que chez l’Argentine, on en dénombre deux.

source reptilarium
avatar
taiko
Admin

Messages : 97
Réputation : 0
Date d'inscription : 25/10/2010
Age : 34
Localisation : nord

Voir le profil de l'utilisateur http://reptile.pro-forum.fr

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum