passion reptile

couleuvre de l amour

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

couleuvre de l amour

Message  taiko le Mer 03 Nov 2010, 17:26


Couleuvre de l'Amour.
elaphe schrencki

Sous-espèce : aucune. Elaphe anomala était anciemment considérée comme une sous-espèce de l'E. schrencki.



Elaphe schrencki est une couleuvre massive, mesurant 150 à 180 cm adulte. La section de corps est cependant plus elliptique que pour les autres colubridés d'élevage de même corpulence (P. obsoletus ou O. taeniurus par exemple).
La coloration adulte est composée d'une couleur de fond noir irisé, parfois brun (semblable à E. anomala) marquée de bandes transversales brunes à grisâtres ou beige à jaune clair voire jaune poussin. Les écailles labiales sont claires, généralement de la couleurs des bandes ou plus claires.
Les juvéniles ont une coloration distincte. La couleur de fond est marron plus ou moins foncé, marquée de bandes transversales plus claires, beige à grisâtres, et bordées d'une couleur plus sombre. La tête est ornée d'un motif en V bien visible. Le changement de coloration intervient peu à peu à partir du 12e à 18e mois.

Formule d'écaille :
- Postoculaires : 2.
- Temporales : 2+3, 2+4 ou 1+3.
- Supralabiales : 7 à 8. La 3e et 4e ou 4e et 5e en contact avec l'oeil.
- Suboculaire : 1 petite, sous la préoculaire.
- Infralabiales : 9 à 11.
- Dorsales : 21 à 23 à mi-corps. Les écailles sont lisses sur les flancs et carênées sur le dos.
- Ventrales : 200 à 236.
- sous-caudales : 55 à 78.
- Ecaille anale divisée .


E. schrenki occupe l'est de la Sibérie, à travers les vallées du fleuve Amour et des rivières Songhua et Ussuri, ainsi que les îlots de la baie de Saliou Petra Velikogo, face à Primorskiy (Russie). Il semblerait que certaines zones puissent être propices à l'hybridation naturelle avec E. anomala, mais cela n'a pas été établi clairement.




E. schrencki ne bénéficie d'aucun statut de conservation. Son élevage en France est libre dans le cadre d'un élevage d'agrément, sauf si l'effectif dépasse 25 spécimens (Cf. Le certificat de capacité). La grande majorité des spécimens disponibles est issue de naissances captives.


Terrarium
Cette couleuvre robuste a besoin d'espace. Un terrarium de 100x50x50 cm me semble une bonne dimension pour un spécimen adulte, un couple aura besoin de 120x50x50 cm minimum. Le chauffage est modéré pour atteindre 24 à 28 voire 30°C le jour, il est coupé de nuit pour permettre une baisse de température jusqu'à 18-20°C. L'éclairage est fourni par un tube blanc classique, ou par la lumière naturelle si celle-ci est suffisante, pendant 10 à 14 heures par jour.
Le substrat reste sec. On peut utiliser des éclats de bois blancs ou d'écorce de pin, du paillis de chanvre ou lin, des copeaux ou même du papier journal. Les selles ne sont pas liquides comme cela est souvent reporté dans les fiches d'élevage, mais elles sont abondantes : le substrat doit être absorbant ou être changé très régulièrement. L'abreuvoir doit être suffisamment grand pour que les serpents puissent s'y baigner, ce qu'il font souvent en été. De brèves pulvérisations d'eau tièdes peuvent être réalisées de temps en temps pendant la période d'activité.
E. schrencki est une couleuvre très active en journée : le décor devra en tenir compte car elle bousculera tout ce qu'on mettra dans le terrarium. De fortes branches, bien calées, sont très appréciées par cette espèce qui y passera parfois de longs moments. Des cachettes seront placées en partie chauffée comme en partie non chauffée.

Alimentation
La couleuvre de l'Amour est un mangeur insatiable en captivité, peu exigeante sur son alimentation : souris, jeunes rats, oiseaux et leurs oeufs, lapereaux etc. Il faut dès lors veiller à ne pas la suralimenter afin d'éviter un surpoids néfaste à sa durée de vie et à sa reproduction. Un repas de taille adaptée tous les 7 à 10 jours convient généralement, les femelles en gestation mangeront plus fréquemment mais des proies préférentiellement plus petites.
Reproduction
La reproduction d'E. schrencki est courante et ne présente aucune difficulté. Une période de repos annuelle est cependant une des condtions de cette réussite : les résultats sont décevants en terme de fécondité voire inexistants lorsque ce repos n'a pas lieu.
La période "de repos" est une période plus fraîche de 2 mois au minimum, qui a lieu en fonction des possibilités de l'élevage et du climat extérieur, généralement entre novembre et février. La température est graduellement abaissée jusqu'à des valeurs comprises entre 10 et 15°C, l'éclairage est réduit au minimum (pas d'éclairage artificiel).
Les E. schrencki muent généralement rapidement après ce repos, entre 10 et 20 jours. Les accouplements débutent après la mue, surtout celle de la femelle. De façon générale on introduit la femelle dans le terrarium du mâle. Lorsque le mâle est introduit dans le terrarium d'une ou plusieurs femelles, il commence par se frotter vigoureusement au décor comme s'il voulait se défaire de son exuvie ; peut-être cherche-t-il à "marquer" directement ce nouveau territoire en percevant la présence des femelles.
L'accouplement peut être assez énergique : le mâle poursuit la femelle en cherchant à la maintenir au sol, parfois en la mordant (voir photo). Lorsque la femelle est consentante elle soulève la queue pour permettre la copulation. Celle-ci dure entre 20 minutes et plus de 2 heures.


.
Accouplement et détail de la morsure du mâle.

Le mâle conserve son appétit pendant la période de reproduction, contrairement à d'autres colubridés apparentés (Pantherophis, Lampropeltis, Zamenis, par exemple).
La période de gestation est courte, environ 1 mois. La femelle mue 10 à 15 jours avant la ponte : la boite de ponte doit être disponble à partir de ce moment.. La ponte est composée de 6 à 12 oeufs assez gros (55 x 25 mm, 25 g en moyenne). L'incubation, dans les conditions standards (27-28°C, 80 à 90% d'humidité relative), se déroule sur 50 à 55 jours, parfois moins (minimum : 35 jours, à 30°C).
Les juvéniles mesurent 30 à 35 cm et pèsent 15 à 20 g à la naissance, ils sont capables d'ingérer des blanchons à la suite de leur première mue. Leur croissance est rapide, et la maturité sexuelle est atteinte entre la seconde et la troisième année de leur vie (parfois plus tôt, mais cela comporte un risque concret pour les femelles trop jeunes).
2008 Mickaël Dorso
avatar
taiko
Admin

Messages : 97
Réputation : 0
Date d'inscription : 25/10/2010
Age : 34
Localisation : nord

Voir le profil de l'utilisateur http://reptile.pro-forum.fr

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum